L’ENSM 

 

L'Ecole nationale supérieure maritime (ENSM) forme les officiers de la Marine marchande, auxquels elle délivre un titre d'ingénieur navigant après cinq ans et demi d'études, et prépare à des carrières dans le domaine para-maritime.
Les élèves acquièrent en formation initialeprofessionnelle, ou dans le cadre de la formation continue, les connaissances théoriques et pratiques nécessaires à l'exercice des métiers d'officier et au maintien des
compétences.

                                                                 *******

FORMATIONS

 

Ingénieur navigant / Officier polyvalent de la marine marchande,

post bac, en 5,5 ans à Marseille puis au Havre

 

 

     Le cursus ingénieur de l’ENSM est une formation scientifique et technique constituée de cours théoriques, de mises en situations professionnelles sur installations réelles et simulées et de stages embarqués. Il forme en cinq ans et demi après le baccalauréat, des officiers polyvalents (pont et machine) de la marine marchande auxquels il délivre le diplôme d’études supérieures de la marine marchande (DESMM) et le titre d’ingénieur reconnu par la CTI.
Il prépare également aux carrières de l’ingénierie maritime.

 

RECRUTEMENT

 

Les inscriptions à la sélection d’entrée en première année navigant ingénieur, officier 1ère classe de la marine marchande à l’ENSM, se feront courant janvier 2021, sur Parcoursup.
Les nouvelles modalités de sélections sont téléchargeables ici.

 

Contact : direction.etudes@supmaritime.fr

 

Les six premiers semestres (cycle L) se déroulent sur le site de Marseille où est dispensé le tronc commun pour tous les élèves de la formation O1MM.
Les cinq semestres suivants, menant au DESMM et au titre d’ingénieur navigant, s’effectuent au Havre.

 

 

La spécialité génie maritime à l’ENSM est organisée à Nantes durant deux années de master du cycle ingénieur.

 

Ces années, M1 et M2, sont accessibles sur dossier :

 

– après les trois premières années du titre ingénieur ENSM
– après l’année de licence 3 génie maritime ouverte aux lauréats du concours banque PT
– aux titulaires d’un titre marine marchande de niveau II ou plus :  DESMM, chef mécanicien 8000 kW, chef mécanicien, capitaine, officier chef de quart de navire de mer
– aux titulaires d’une licence dans un domaine scientifique ou technique.

 

Deux parcours d’ingénieurs validés par la Commission des titres d’ingénieurs (CTI) sont proposés :

 

Eco-Gestion du Navire (EGN)
Déploiement et Maintenance des systèmes Offshore (DMO).

 

 

Les domaines généraux abordés concernent la protection de l’environnement maritime, mais également la gestion des systèmes à risques.  On enseigne l’entrepreneuriat et  la réglementation, autant que les sciences humaines et sociales. Le droit du travail ou l’anglais professionnel sont essentiels. Les domaines techniques enseignés sont spécifiques à chacune des deux options.

 

L’option est choisie lors des deux premiers mois de formation.

 

 

L’ENSM propose une formation d’officier chef de quart passerelle international, au Havre. L’officier chargé du quart passerelle de la marine marchande a la fonction de lieutenant pont. C’est un navigant civil de la marine marchande. Il est sous les ordres du Capitaine.
Officier chef de quart passerelle est un métier à responsabilités.

En effet, l’officier assure la sécurité de la navigation. Il veille aussi au respect des règles internationales pour prévenir les abordages en mer. Il participe également aux opérations commerciales lorsque le navire est à quai, notamment aux chargement et déchargement. Il prépare le plan de route du prochain voyage et participe à la gestion des soins médicaux.

 

Les OCQPI ont vocation à naviguer sous tous les pavillons, sur toutes les mers du monde, avec des équipages multiculturels. Ils se destinent particulièrement à la croisière, au grand yachting et à l’offshore.

 

Après 12 mois de navigation, l’OCQPI peut compléter sa formation ENSM pour accéder au diplôme de Capitaine illimité.

 

 

 

 

 

L’Ecole nationale supérieure maritime (ENSM) forme des officiers chef de quart machine, encore appelés lieutenant mécanicien ou troisième mécanicien, chargés de la conduite et du dépannage des machines principales et auxiliaires ainsi que des installations diverses du service.

 

Leurs prérogatives s’exercent sur tous les types de navires, quelle que soit la puissance installée. Ils garantissent le fonctionnement des fonctions vitales d’un navire, et en particulier ils participent à son entretien tout en assurant la sécurité des passagers et des marchandises transportés. Ils peuvent intervenir, selon la fonction occupée, dans tous les domaines techniques de production et de distribution à savoir : production d’électricité, d’eau, de vapeur, gestion des combustibles et des déchets.

 

La formation est très diversifiée et les matières enseignées sont en rapport avec les domaines suivants : électrotechnique/électronique, électricité, hydraulique, installations sous températures dirigées, pneumatique, automatique, et tous types de propulsion : diesel, turbine & moteur à gaz, vapeur ou diesel électrique.

 

Après six mois de navigation en qualité d’élève puis d’officier mécanicien, l’obtention du brevet de chef mécanicien associé à cette formation en trois années scolaires permet d’exercer à la direction du service machine, sur des navires de puissance inférieure à 8000kW.

 

 

La formation permettant de poursuivre en chef mécanicien illimité est dispensée à Saint-Malo.

 

 

2018/05/13

 

&&      partenariat CMA CGM – Académie d’Aix-Marseille     &&

 

 

                Communiqué de CMA CGM

 

              CMA CGM met en place avec l’académie d’Aix-Marseille un dispositif innovant pour l’enseignement du transport maritime dans les collèges et les lycées. Un partenariat pour contribuer à l’enseignement du transport maritime au collège et au lycée et renforcer les liens entre les mondes professionnel et éducatif.

 

Actuellement enseigné au collège et au lycée, le transport maritime représente une approche clef pour comprendre l’économie mondiale.Ainsi, le Groupe CMA CGM souhaite participer pleinement à cet apprentissage en faisant bénéficier les enseignants et les élèves de son expérience de leader de l’industrie, à travers :

 

·                -  l’organisation de visites trimestrielles de la Tour CMA CGM pour des groupes de collégiens et de lycéens, afin de leur faire découvrir le Groupe, les différents métiers du transport maritime et leurs spécificités. Ces visites permettront également de leur présenter le fonctionnement d’une entreprise internationale ;

 

·               - l’accueil, une fois par trimestre à la Tour CMA CGM, d’une vingtaine d’enseignants afin de leur présenter le Groupe et ses métiers dans un contexte international ;

 

·         - un accueil spécifique pour des lycéens s’étant brillamment illustrés aux épreuves du baccalauréat.

 

                                                                                                                                                                 Lire la suite    


 Lycée maritime de Ciboure



BP 316   Quartier de l’Untxinrue Eugène Corre  64503 Ciboure Cedex

tel : 05 59 47 34 01   fax : 05 59 47 38 01           lycee-maritime.ciboure@laposte.net


                                                               *************



29/11/2015


LE LYCÉE PROFESSIONNEL MARITIME «JACQUES CASSARD» NANTES

 

Situé dans un parc de 3,5 hectares près du centre de Nantes, sur la rive gauche de l'Erdre, le Lycée Professionnel « Jacques Cassard » accueille, depuis février 1958, une centaine d'élèves chaque année en for­mation initiale, et 200 stagiaires en formation continue. Par son statut d'Établissement Public local d'Ensei­gnement, il ne diffère en rien des autres lycées professionnels de la région des Pays de Loire.

Au cours de sa longue existence, le LPM a connu de nombreuses transformations à travers diverses rénovations. La Région décide en 2010 de financer la restructuration de l'établissement pour faire face à un tout nouveau lycée. Les travaux débutent en juillet 2013. Des salles de cours adaptées aux disciplines ensei­gnées permettront aux professeurs et aux élèves de travailler dans les meilleures conditions

Les progrès technologiques, la modernisation des navires et la diversité des techniques de pêche, imposent de plus en plus aux jeunes qui souhaitent s'engager dans les métiers de la mer, des capacités d'adap­tation rapides.

Les formations dispensées dans notre établissement sont accessibles à partir de la 3e.

Le Lycée Professionnel Maritime Jacques Cassard accueille dans ses formations des Baccalauréats Professionnels Maritimes et une classe préparatoire au Concours d'entrée d'Officier Chef de Quart Machine (filière professionnelle). Au terme des neuf mois de cours, les élèves passent le concours d'entrée dans les Écoles Nationales Supérieures de la Marine Marchande (ENSM). Cette classe préparatoire permet une pro­motion sociale des filières professionnelles vers l'enseignement supérieur de la Marine Marchande.

Le LPM forme des élèves sur trois filières :

 

Baccalauréat Professionnel Électromécanicien Marine, Baccalauréat Professionnel Conduite et Gestion des Énergies marines Option :commerce/plaisance professionnelle, Option : pêche

 

111 rue du Port Boyer BP 51536 44315 NANTES cedex 03

LPM-Nantes @developpement.durable.gouv.fr

 

Jacques Cassard, né à Nantes le 30 septembre 1679Note 1 et mort dans la forteresse de Ham (Somme) le 21 janvier 1740, après quatre ans de détention, est un marin et un corsaire français des XVIIe et XVIIIe siècles. Moins connu que son ami René Duguay-Trouin et que son célèbre cousin Robert Surcouf1, Jacques Cassard se distingue par l'audace avec laquelle il capture les navires marchands sur les côtes de l'Angleterre; il s'illustrera également en escortant des convois en Méditerranée et dans les Antilles. Ruiné et souffrant du manque de reconnaissance dont il était victime, il s'emporte contre le cardinal de Fleury à qui il était venu réclamer justice; il termine sa vie en prison.


***********

1/10/2015


FORMATION PROFESSIONNELLE MARITIME

 

CONDITIONS D’EXERCICE DE FONCTIONS



Décret n° 2015-723 du 24 juin 2015 relatif à la délivrance des titres de formation professionnelle maritime et aux conditions d’exercice de fonctions à bord des navires armés au commerce, à la plaisance, à la pêche et aux cultures marines

 

Objet : le décret abroge plusieurs décrets et les regroupe en un seul. En outre, il prend en compte les amendements apportés à Manille le 24 juin 2010 à la convention internationale de 1978 sur les normes de formation des gens de mer, de délivrance des brevets et de veille (Convention on Standards of Training, Certification and Watchkeeping for Seafarers STCW), mise en œuvre par le décret du 25 mai 1999. Il transpose la directive 2012/35/UE du Parlement européen et du Conseil du 21 novembre 2012, qui a modifié la directive 2008/106/CE du Parlement européen et du Conseil du 19 novembre 2008 concernant le niveau minimal de formation des gens de mer, reprenant les dispositions de la convention STCW telle qu’amendée. Enfin, le décret prend en compte les dispositions de la convention internationale de 1995 sur les normes de formation des personnels des navires de pêche, de délivrance des brevets et de veille, dite convention STCW-F, qui constitue le pendant à la pêche de la convention STCW, tout en tenant compte, pour ce qui concerne le dispositif de reconnaissance des qualifications professionnelles, des dispositions de la directive 2005/36/CE modifiée.

 

Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le 1er septembre 2015.

Voir tout le texte, cliquer ICI

************