Pour quelles raisons adhérer ?

 

Nous ne sommes pas une simple association locale, en effet nous appartenons à une fédération, composée de  25  associations, la Fédération Nationale des Pensionnés de la Marine Marchande (FNPMM) forte de 16.000 membres (2018).

 

 Çà et là, certains s’interrogent sur l’utilité de notre association, ils  trouveront ci-après quelques éléments de réponse !

 

                  L’association (A.P.M.M.P.)  « Association des Pensionnés de la Marine Marchande (Commerce et Pêche)  landes-Pyrénées Atlantiques-Nord Espagne », forte de 320 membres,  comporte 5 sections qui sont : St Jean de Luz/Ciboure, BAB,  Pau-Béarn, Gaves/Adour et Nord-Espagne (essentiellement des pêcheurs basques espagnols ayant navigué sous pavillon français et cotisé à l’ENIM) et plus récemment nous avons accueilli les adhérents d’Arcachon (50 au 1er mars) suite à la dissolution de cette association le 8 février 2018.

 

Les buts de notre association sont : créer des liens de solidarité, convivialité entre ses membres, maintenir le lien entre générations, défendre le régime de l’ENIM (Etablissement des Invalides de la Marine), parler de nos métiers autour de nous pour les faire connaître.

 

  La fédération porte l’action sociale devant les pouvoirs publics, administration ou élus de la nation, à travers les motions issues de chacun de ses congrès : pouvoir d’achat, lutte contre la précarité, les injustices (AFN par exemple, amiante). Localement nous relayons l’action fédérale  auprès des élus, du maire au sénateur, au député, en passant par les conseils départementaux et régionaux. Nous ne sommes pas perçus voire catalogués politiquement ou syndicalement, notre neutralité nous permet de nous exprimer librement essentiellement pour réparer des injustices, attirer l’attention des décideurs sur des situations de précarité qu’ils ne soupçonnent même pas. Alors adhérer à une association certes locale, mais qui appartient à une fédération nationale, cela ne vaut-il pas mieux que d’adhérer à une simple association locale dont la portée est nécessairement limitée ?

 

                           Ajoutons à cela que notre fédération nationale siège :

 

-          au CSGM (Conseil supérieur de Gens de Mer) où nous avons 3 titulaires

 

-          et au « Comité des parties intéressées » auprès de l’ENIM, où nous avons un titulaire (le président de Commission des Affaires Sociales) un  instrument nouvellement crée, qui « remplace » le siège que nous avions au Conseil d’administration avant que l’ENIM ne devienne un E.P.

 

Quels résultats ?

 

Au plan fédéral, on peut citer la grande avancée qu’a été l’augmentation de la pension des veuves passée de de 52 à 54%. Il y a eu bien d’autres actions, voir la note annexée  « Bilan ».

 

Au plan local, grâce à nos relations privilégiées avec l’ENIM, le CPA (centre des pensions de Paimpol), nous avons pu intervenir rapidement pour résoudre des cas difficiles.

 

Au quotidien, malgré la difficulté de la dispersion de nos membres, nous essayons de rester soudés pour faire face aux difficultés de la vie, une visite ou un coup de téléphone peut changer le cours d’une journée.

 

Enfin ne pas oublier ce qu’ont réalisé nos anciens au début des années 2000, en permettant à plus de 250 familles espagnoles de recouvrer ce qui leur était dû par l’ENIM, pensions de droit et dérivées, veuves et orphelins.

 

 

 

Convivialité

 

La section B.A.B. organise les 1ers et 3èmes vendredis du mois à 10h30 une réunion à la brasserie des Cinq Cantons. Permanence également le 4ème Vendredi à 11h, à la brasserie La Calypso 2 à Capbreton (sous la Capitainerie). Ciboure fait de même chaque jeudi à 10h, salle Sardara à Ciboure – rue Olascuaga. Chaque section organise une ou plusieurs manifestations, les « galettes » et autres rendez-vous. Nous avons quatre Conseils d’Administration par an et une A.G. suivis d’un repas où tous les membres peuvent participer.                            Il faut noter que nous avons de nombreuses veuves dans l’association, ce sont autant d’occasions pour elles de sortir en toute quiétude et de rencontrer des amis, voir du monde.

 

Nos adhérents sont dispersés, à peine 15% ont internet, mais grâce au Demi-Soldier, organe de la fédération qui paraît trimestriellement, nos adhérents sont tenus au courant des nouvelles importantes sur le plan social, et des informations locales telles que évènements à venir, et nouvelles diverses.

 

 

 

Coût de l’adhésion,  fonctionnement

 

La cotisation est proportionnelle à la catégorie de classement (30€ pour la 20ème, 10€ 3ème à 6ème), la cotisation moyenne est de 11€, notre association vit chichement, les responsables et bénévoles ne se font pratiquement pas rembourser de leurs frais. Les ressources de l’association sont donc très faibles, nous ne faisons pas appel à des subventions. Fort heureusement  grâce aux bénévoles qui mettent la main à la pâte, les recettes des manifestations sont là pour nous éviter de mettre la clé sous la porte. Ciboure vient largement en tête du palmarès, je les félicite et remercie.

Pour conclure : On pourrait faire mieux et plus ? Peut-être !

          Notre association est une communauté de marins, un équipage. Comme tout équipage, même s’il y a une hiérarchie, tout le monde compte sur tout le monde et dans l’adversité on se serre les coudes, chacun donne ce qu’il peut dans l’intérêt de tous. Il en va de même pour notre association, on n’adhère pas pour seulement recevoir et ne rien donner.