&&&         ESCALE  ADOUR         &&&

 

Le foyer d’accueil  des marins  ESCALE ADOUR, est né en 1996 aboutissement d’un projet soutenu par Mikel Epalza, aumônier de la mer, Jo Garat ancien commandant au commerce et François Cazeils pilote du port de Bayonne. Depuis 2007 le foyer est installé dans la zone sécurisée du port rive droite près de l’embouchure sur le territoire de Tarnos, il est tenu par des bénévoles qui se remplacent par roulement.

 

 

Site du port de Bayonne :

 

Le foyer d’accueil “Escale Adour » qui a vu le jour le 15/10/97, a déménagé pour des locaux sur la zone de Tarnos, Route de la Barre, en septembre 2015. L'équipe est composée de quinze bénévoles (moyenne d'âge 65 ans !). Le foyer est d'une grand utilité et une réussite humaine pour un environnement aussi difficile. Comme dans une dizaine de ports français, il devenait de grande nécessité, pour accueillir les marins en escale, et particulièrement à Bayonne, puisque rien n’existait entre La Rochelle et Bilbao. Il est ouvert chaque jour de 18h à 22h et offre les services de minibus, cabines téléphoniques, bar, TV, billard, ping-pong, lecture, jeux de société, coin boutique. Ce sont 19 000 marins (de 40 à 50 nationalités) qui ont transité dans ses murs. C’est une grande réussite pour le port de Bayonne et ses acteurs. La belle aventure d'Escale Adour continue...

 

 Route de la Barre, 40220 Tarnos Siège social : Maison des Associations Glain - 64100 Bayonne

 

05 40 07 44 88

 

escaleadour.bayonne@wanadoo.fr

 

http://www.bayonne.port.fr/association/4/5/13/4/escale-adour-(seamen-s-club)

 

Depuis sa création le foyer, le  « Seamen’s club » comme l’appellent les marins du commerce du monde entier,  a accueilli des milliers de navigants en escale pour quelques heures ou quelques jours. Un minibus fait la tournée des navires vers 18h pour les amener au foyer où dans une ambiance conviviale ils pourront se détendre, communiquer entre eux, écouter de la musique ou jouer d’un instrument mais surtout communiquer avec leurs familles grâce à wifi mise à leur disposition. Ils peuvent aussi changer de l’argent, faire quelques achats de souvenirs, boissons, friandises et mêmes vêtements.

 

Au sujet des vêtements,  amis lecteurs, si vous avez des habits  ou chaussures déclassés, vous pouvez les porter au foyer, vous ferez des heureux parmi ces marins pour la plupart originaires des pays les plus pauvres de la planète.

 

Les marins laissent souvent une trace de leur passage sur le « cahier de bord du foyer» mis à disposition où ils notent leur nom et celui du bateau, leur nationalité et leurs observations, mais curieusement  ils laissent  aussi des billets de banque de leur pays d’origine qu’ils ont annotés comme en témoigne cette photo !

 

Outre sa mission d’accueil, le foyer transmet à l’administration et au représentant de l’ITF les cas de non-respect du droit du travail, des conditions de vie et d’hygiène, de non-paiement des salaires etc. qui lui ont été généralement rapportés les marins eux-mêmes ou par les premiers intervenants à bord comme le pilote, l’officier de port.